La collection numérique d’estampages de la bibliothèque d’études chinoises s’enrichit

Fin 2018, Salamandre accueillait les deux cents premières numérisations de la collection d’estampages de la bibliothèque des études chinoises. Suite à plusieurs campagnes de numérisation, c’est plus de 1000 nouvelles pièces qui viennent enrichir le fonds et sont maintenant à la disposition de la communauté des chercheurs ou simplement des curieux désireux de découvrir ces trésors.

On peut y voir des estampages reproduisant des stèles funéraires ou commémoratives, mais aussi des inscriptions rupestres, des textes canoniques ou des épitaphes et même des images, datés entre le XIIIe siècle avant J.-C. et 1911.

Une partie des estampages provient du fonds Louis Hambis, titulaire de la chaire Histoire et civilisations de l’Asie centrale au Collège de France de 1965 à 1977.

Pour en savoir plus sur la collection et sur le procédé d’estampage, suivez le lien vers l’article d’Anne Chatellier sur Colligere (https://archibibscdf.hypotheses.org/2513).

 

 

Pour citer cet article : Valentin Noël, "La collection numérique d’estampages de la bibliothèque d’études chinoises s’enrichit," in Colligere, 03/05/2021, https://archibibscdf.hypotheses.org/9570. Consulté le 14/05/2021.

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search