Salamandre interrogeable depuis les portails France Archives et Europeana

Les contenus de Salamandre (https://salamandre.college-de-france.fr), catalogue des archives et bibliothèque numérique patrimoniale du Collège de France, sont désormais accessibles depuis deux nouveaux portails qui vont leur donner une visibilité accrue.

L’accès à Salamandre a été ouvert en mars 2013 grâce au soutien de la Fondation de l’Orangerie et, depuis cette date, la plateforme continue de s’enrichir de nouveaux inventaires et documents chaque mois. Son interface a été modernisée en février 2020.

Page d’accueil de Salamandre

Son nom lui vient de la salamandre que le roi François Ier, fondateur du Collège de France, avait choisie comme emblème, surmontée en général de la devise Nutrisco et extinguo, qui signifie « Je me nourris du bon feu, j’éteins le mauvais », et donc souvent représentée crachant des gouttes d’eau pour éteindre le mauvais feu ou avalant les flammes pour se nourrir du bon feu.

Salamandre de François Ier au plafond du château de Chambord

Afin de faire connaître à un large public les richesses patrimoniales du Collège de France, le service des archives du Collège a contacté le SIAF, Service interministériel des archives de France, et déposé un dossier pour intégrer Salamandre dans le portail France Archives (https://francearchives.fr), ce qui est désormais chose faite !

Page d’accueil de France Archives

En effet, le Collège de France et le Ministère de la Culture ont signé en mars 2021 une convention de moissonnage, qui est désormais mise en œuvre. Pour mémoire, on appelle moissonnage l’opération informatique qui consiste à collecter automatiquement et à intervalles réguliers, dans un entrepôt de données au format normé, les informations contenues dans un portail ou un catalogue en ligne1. Le moteur de recherche autorisé à accéder à l’entrepôt va collecter l’ensemble de son contenu pour le mettre à disposition sur son propre site, en conservant généralement le lien vers le site initial.

Le moissonnage de la plateforme Salamandre est possible car les données qu’elle contient, saisies au format EAD (format basé sur le langage XML qui permet de structurer des descriptions de manuscrits ou de documents d’archives), sont formatées en Dublin Core, langage international destiné à fournir un socle commun d’éléments descriptifs structurés, pour une interopérabilité minimale entre des systèmes conçus indépendamment les uns des autres. Le prestataire qui a développé la plateforme moissonnée intervient également pour vérifier le bon déroulé du processus2.

Le moissonnage de Salamandre par un portail à la visibilité plus grande accroît bien entendu sa présence sur Internet mais crée également des liens entre les fonds d’archives du Collège de France et les fonds d’autres institutions portant sur les mêmes thèmes ou personnalités, permettant ainsi des regards croisés et l’émergence de nouveaux travaux de recherche. Chercher le nom d’Étienne-Jules Marey par exemple, médecin physiologiste spécialiste du mouvement et créateur d’instruments qui font aussi de lui le précurseur du cinéma, permet sur France Archives de trouver à la fois le lien vers les plaques de verre et albums conservés au Collège de France, mais aussi les documents signalés par le Muséum national d’histoire naturelle.

Créé en 2017, le portail France Archives est destiné à simplifier les recherches de utilisateurs en leur offrant depuis un seul point d’entrée l’accès à de nombreux catalogues émanant de l’ensemble des services d’archives nationaux, territoriaux, publics ou privés du territoire français qui conventionnent avec lui. Des millions de documents d’archives sont ainsi référencés sur un même site.

Une fois les résultats de recherche affichés, France Archives renvoie l’utilisateur vers le portail d’origine, ce qui permet à l’internaute de consulter chaque document dans son contexte, de l’associer à d’éventuelles ressources complémentaires (image numérisée, texte associé destiné à contextualiser un fonds, etc.) ou encore d’approfondir sa recherche et de préparer sa visite en disposant des informations sur les horaires d’ouverture du service de conservation comme sur les conditions éventuelles de reproduction ou de fourniture à distance d’images numérisées.

France Archives, au 1er décembre 2020, rassemblait 94 partenaires (dont 60 services d’archives départementales, 18 services d’archives municipales ou métropolitaines, 13 établissements publics et 3 associations et entreprises), 48 000 inventaires intégrés, 240 000 visiteurs uniques par mois en moyenne ; à titre de comparaison, Salamandre propose 115 inventaires et accueille chaque mois 18 000 visiteurs uniques en moyenne.

Outre sa fonction principale de catalogue, France Archives, ainsi que le précise le SIAF, « valorise les activités culturelles et scientifiques des services d’archives, telles que publications, expositions virtuelles, des aides à la recherche que ce soit pour la généalogie ou des thèmes très divers. Il diffuse également de nombreuses ressources à destination des professionnels des archives, qui concernent notamment ce qui est lié au traitement et à la gestion des archives ».

Le portail France Archives3 est lui-même moissonné par Europeana4. Cette plateforme numérique a été lancée en 2008 par la Commission européenne afin de rassembler sur un seul site toutes les richesses patrimoniales des pays de l’Union qui ont fait l’objet à la fois d’une numérisation et d’un référencement dans un catalogue en ligne. Europeana existe en plusieurs langues et offre une diffusion et des mises en perspective encore plus larges aux collections patrimoniales numérisées du Collège de France.

Page des collections d’Europeana

Sa participation au portail France Archives montre la volonté du Collège de France de mettre son patrimoine à disposition des chercheurs et des internautes du monde entier, volonté que traduit aussi le moissonnage de Salamandre par Gallica, la bibliothèque numérique de la BNF (https://gallica.bnf.fr), tout comme le signalement des fonds d’archives du Collège sur Calames, le catalogue des archives et manuscrits de l’enseignement supérieur5.

L’intégration de Salamandre au portail France Archives témoigne de la richesse scientifique et historique des archives du Collège tout comme de la qualité du travail de signalement effectué par le service des archives du Collège de France et permettra à de nouveaux internautes d’y faire des recherches fructueuses, avant de venir travailler sur place sur les documents qui les intéressent.

Pour citer cet article : Anne Chatellier, "Salamandre interrogeable depuis les portails France Archives et Europeana," in Colligere, 21/04/2021, https://archibibscdf.hypotheses.org/9540. Consulté le 30/07/2021.

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

  1. Le catalogue est l’interface publique, tandis qu’un entrepôt est une interface professionnelle qui sert uniquement aux échanges de données entre institutions. []
  2. Il s’agit de la Société AJLSM qui développe le logiciel libre Pleade, utilisé pour Salamandre. []
  3. France Archives est hébergé par OVH et développé sous GeoNames, sous licence https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/. []
  4. https://www.europeana.eu/fr []
  5. On peut lire à ce propos l’article de notre collègue Valentin Noel publié sur ce même carnet : https://archibibscdf.hypotheses.org/8717 []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search