Le DOI, pour qui, pourquoi et comment ?

Le DOI, qu’est-ce que c’est ?

Le DOI (Digital Object Identifier1) est un code alphanumérique associé à un objet documentaire de manière permanente. Stable, il ne changera pas si le document est renommé ou déplacé.

Prenons l’exemple d’un extrait d’Annuaire édité par le Collège de France2. La forme brute de son DOI est : 10.4000/annuaire-cdf.12778

L’adresse Web (URL) d’un DOI peut toujours être obtenue de la même manière. Il suffit de lui ajouter le préfixe https://doi.org/

Chaque site ayant sa propre nomenclature, cette adresse est susceptible de changer une fois entrée dans votre barre de recherche. Dans le cas de notre Annuaire, l’adresse associée au document devient https://journals.openedition.org/annuaire-cdf/12778. On reconnait alors, en suffixe, le DOI.

L’attribution d’un DOI, pour quoi faire ?

L’attribution d’un DOI à toute production scientifique a un objectif double :

  • elle permet de stocker de la donnée derrière un identifiant pérenne et stable. Autrement dit le lien d’accès à un article, qu’il soit en Open Access ou non, restera le même si l’adresse ou le nom de la revue change, ou même si cette dernière disparaît.
  • Par ce biais, elle permet une identification bien plus simple de l’article ou du fichier de travail : en copiant ce DOI, l’usager aboutit de manière certaine au document d’origine. La traçabilité et le suivi de la vie du fichier après sa diffusion en sont ainsi facilités.

L’identification d’un document par son DOI facilite également l’alimentation d’autres plateformes/entrepôts. Son usage est par ailleurs recommandé par le Guide Pratique du Comité d’Ethique du CNRS (COMETS)3.

Alimenter son profil HAL

Dans Hal par exemple, il suffit de rentrer le DOI d’un document pour l’y verser. L’entrepôt importe alors automatiquement les métadonnées qui lui sont associées (auteur, type de publication, titre de l’article et/ou de la publication, date etc.) :

Capture d'écran du CCSD pour le versement de document dans HAL
Versement d’un document dans HAL

Alimenter son profil ORCID

De la même manière, il est possible d’importer toutes les métadonnées d’un document sur ORCID à partir du DOI :

capture d'écran de l'import des métadonnées sur ORCID via le DOI
Import des métadonnées sur ORCID

Après avoir cliqué sur « Add DOI », il suffit d’ajouter l’identifiant dans la barre de recherche :

capture d'écran de l'ajout de l'identifiant
Ajout de l’identifiant

Il est également possible, si le chercheur l’autorise préalablement, d’alimenter automatiquement un profil ORCID à partir des DOI attribués à ses publications :

capture d'écran de l'alimentation automatique du profil ORCID
Alimentation automatique du profil ORCID

Pour importer un DOI dans son profil ORCID, on peut choisir parmi la liste de bases et de plateformes proposées, Datacite, l’agence française d’attribution de DOI :

Capture d'écran de l'import du DOI dans le profil ORCID via Datacite
Import du DOI dans le profil ORCID via Datacite
Capture d'écran de la demande d'aurisation d'attribution de Doi via Datacite
Demande d’import automatique dans Orcid via Datacite

Une fois la permission accordée, chaque publication identifiée par un DOI et attachée à l’auteur viendra s’ajouter au profil ORCID.

Attribuer un DOI aux productions scientifiques (article, chapitre de livre, jeu de données etc.) facilite ainsi la gestion et l’alimentation des bases sur lesquelles le chercheur souhaite être visible.

Comment procéder pour obtenir un DOI ?

Les plateformes institutionnelles

Plusieurs plateformes sont habilitées à attribuer ces DOI. CrossRef, mEDRA ou Datacite sont les principales agences ou associations qui dès les années 2000 ont été chargées de délivrer ces identifiants pérennes.

En France, plusieurs organismes de recherche sont également habilités à le faire : l’Institut de l’information scientifique et technique (INIST ; CNRS) est le relai français de Datacite  pour l’attribution de DOI. Par l’intermédiaire de la plateforme PID OPIDoR, il est possible de demander l’attribution d’un DOI, que l’on soit abonné à Datacite ou non (service payant mais peu onéreux). Le cas échéant, un contrat devra être signé entre OPIDoR et l’institution demandeuse.

Attention : la demande ne peut se faire que de manière institutionnelle et non individuelle. Autrement dit, un chercheur ne pourra faire une demande d’attribution en son nom mais seulement en qualité de chercheur rattaché à une institution ou à un laboratoire. Il est à noter que par extension, tous les laboratoires rattachés au CNRS peuvent solliciter l’INIST pour obtenir des DOI, moyennant une cotisation annuelle4.

L’INRAe5 gère également son propre service d’attribution. Il faut pour cela posséder un identifiant LDAP INRA.

Les entrepôts de données

Certains entrepôts de données attribuent automatiquement un DOI aux données publiées. C’est par exemple le cas de DataSuds ou encore Zenodo6. Cette solution peut être plus facilement envisagée si vous n’avez pas d’abonnement ni de rattachement aux plateformes institutionnelles.

Focus sur Zenodo

Développée par OpenAIRE, relai de l’Union Européenne en matière de science ouverte et par le CERN, Zenodo est une plateforme de dépôt d’archives ouvertes en libre accès lancée en 2013. Accessible à tous, elle permet notamment le stockage d’archives diverses, qu’il s’agisse d’articles aboutis, de fichiers de travail ou de jeux de données, la gestion des droits qui y sont attachés et le partage de documents de travail. À l’enregistrement de n’importe quel document sur la plateforme, un identifiant pérenne lui est attribué. Différents DOI peuvent même être attribués à chaque version d’un jeu de données.

Il suffit alors de se créer un compte et de déposer un document :

Capture d'écran d'attribution d'un DOI sur Zenodo, lors du dépôt d'un document
Attribution d’un DOI sur Zenodo, lors du dépôt d’un document

Il est alors possible, si le document ne possède pas encore de DOI, de lui en faire attribuer un en cliquant sur « Reserve DOI ».

Références et boîte à outils

Contacts

https://www.college-de-france.fr/site/bibliotheques-archives/Bibliometrie-et-ressources-en-ligne.htm

Pour citer cet article : Marion Piecuck, "Le DOI, pour qui, pourquoi et comment ?," in Colligere, 17/02/2020, https://archibibscdf.hypotheses.org/7340. Consulté le 10/07/2020.

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

  1. Catherine Lupovici en parlait déjà en 1998 dans « Le Digital Object Identifier », Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 1998, n° 3, p. 49-54. Disponible en ligne : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1998-03-0049-007. []
  2. Alain Connes, « Analyse et géométrie », L’annuaire du Collège de France [En ligne], 116, 2018, mis en ligne le 02 juillet 2018, consulté le 12 février 2020. []
  3. https://comite-ethique.cnrs.fr/wp-content/uploads/2019/10/GUIDE-2017-FR.pdf, p. 10. []
  4. Nous remercions M. Mohamed Yahia pour les précisions apportées []
  5. À la suite d’une fusion avec l’IRSTEA (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture) au 1e janvier 2020, l’INRA devient l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE). []
  6. Re3data n’est pas un entrêpot mais un annuaire d’entrepôts mis à disposition par la plateforme Datacite. Nous remercions Mr Yahia pour la correction apportée []

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Bonjour,
    – « Il est à noter que par extension, tous les laboratoires rattachés au CNRS peuvent solliciter gratuitement l’INIST pour obtenir des DOI. » Précision : Tout organisme, même rattaché au CNRS, doit s’acquitter d’une cotisation annuelle.
    -« Certains entrepôts de données attribuent automatiquement un DOI aux données publiées. C’est par exemple le cas de DataSuds, re3data ou encore Zenodo ». Précision : re3data n’est pas un entrepôt, c’est un annuaire ou catalogue qui recense et décrit les entrepôts de données.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.