Exposition « Servir les dieux d’Égypte ». 25 octobre 2018 – 27 janvier 2019, au musée de Grenoble

L’exposition « Servir les Dieux d’Égypte. Divines adoratrices, chanteuses et prêtres d’Amon à Thèbes » met à l’honneur les collections égyptiennes du musée de Grenoble ainsi que plus de deux cents pièces prêtées par le musée du Louvre, le British Museum et d’autres collections européennes. Parmi elles, une photographie exceptionnelle prêtée par la bibliothèque d’Égyptologie du Collège de France.

Exposition « Servir les Dieux d’Égypte ». Musée de Grenoble, 25 octobre 2018 – 27 janvier 2019

Le musée propose au visiteur de découvrir sous un jour nouveau la société et le clergé au service du dieu Amon-Rê dans le grand temple de Karnak au début du premier millénaire avant J.-C.  Premier centre religieux du pays, cette institution représente à une époque politiquement instable un contrepouvoir capital et les souverains de la Troisième Période intermédiaire ne s’y trompent pas. Princesses et filles de hauts dignitaires rejoignent alors le clergé thébain pour y occuper une position centrale et assurer la présence du pouvoir dynastique : divines adoratrices d’Amon, chanteuses, musiciennes se mêlent ainsi aux prêtres et autres serviteurs du dieu pendant près de 500 ans.

Photographie des fouilleurs. Au premier plan, les cercueils extraits de la « Deuxième Cachette de Deir el-Bahari »

 

Parmi les objets présentés par le musée de Grenoble, une douzaine de cercueils ou fragments de cercueils soulignent l’importance de cette documentation funéraire pour la connaissance de la société de l’époque. La photographie prêtée par le Collège de France offre quant à elle un témoignage inestimable de la découverte par Georges Daressy, en février 1891, de centaines de sépultures de ce type réunies dans une immense galerie souterraine au pied de la falaise de Deir el-Bahari, rapidement appelée « Deuxième Cachette de Deir el-Bahari », ou Bab el-Gousous, « la porte des prêtres ». Prise après quelques jours de fouilles seulement, peut-être par Daressy lui-même, cette épreuve montre des officiels et des centaines d’ouvriers posant fièrement au milieu des cercueils attendant d’être transportés au musée du Caire. Unique photographie connue de cet événement, elle illustre aussi combien les premières photographies sont précieuses aujourd’hui pour retracer l’histoire des grandes aventures archéologiques.

Pour citer cet article : Elsa Rickal, "Exposition « Servir les dieux d’Égypte ». 25 octobre 2018 – 27 janvier 2019, au musée de Grenoble," in Colligere, 09/11/2018, https://archibibscdf.hypotheses.org/1757. Consulté le 20/01/2019.

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.