DocAsie au Collège de France (21-23 juin 2023)

Du 21 au 23 juin 2023, le Collège de France a accueilli les 16èmes journées du réseau DocAsie (https://docasie.cnrs.fr/docasie-2023/).

Ce réseau a été créé en 2007 dans le but de recenser et valoriser les fonds spécialisés sur l’Asie en France, créer des liens formels et mutualiser les compétences et les connaissances entre les centres de documentation, les équipes, quels que soient leur tutelle et leur statut (https://docasie.cnrs.fr/texte-fondateur/).

Depuis 2007 des journées d’études annuelles proposent un espace d’échanges entre les professionnels, la présentation de fonds spécialisés ainsi que des retours d’expérience, des communications et des formations sur des thématiques spécifiques (https://docasie.cnrs.fr/thematiques/).

L’inscription est gratuite et, chaque année, une institution différente est l’hôte de ces journées. Cela lui permet notamment de faire un focus sur ses collections, ou plus largement sur les collections asiatiques de la ville et de la région d’accueil.

En 2023, ce sont les bibliothèques du pôle Mondes asiatiques de l’Institut des civilisations du Collège de France qui ont organisé l’événement et accueilli quelque 80 participants sur les 3 journées pour célébrer la réouverture prochaine du site Cardinal Lemoine .

Le programme des journées, inaugurées par le professeur Frantz Grenet, s’articulait selon plusieurs axes. Elles furent tout d’abord l’occasion de présenter le Collège de France, hier et aujourd’hui (Raynald Belay), la réalisation de l’Institut des civilisations en particulier (Anne Chatellier). Les collections asiatiques qui y sont abritées ont été mises à l’honneur par le biais d’une exposition d’œuvres et de documents issus des Bibliothèques des Centres d’études indiennes et centrasiatiques, coréennes, tibétaines, japonaises, chinoises et de la Société asiatique, d’une visite en avant-première du site et aussi de communications. Ainsi, Chao Zhang a présenté les collections liées aux études sur Dunhuang et les manuscrits de la Chine antique du Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale (CRCAO UMR 8155 CNRS/ Collège de France/ EPHE/ Université Paris Cité).

Focus sur “le traitement numérique des données sur l’Asie”

La thématique de cette année, « le traitement numérique des données sur l’Asie », avait pour objet les développements technologiques récents offrant de nouvelles modalités pour la valorisation et l’étude de la documentation et des données de recherche sur l’Asie avec un focus sur deux sous-thématiques : les bases de données et la reconnaissance optique des écritures manuscrites.

Pour les bases de données, étaient présentés plusieurs projets développés avec Heurist : d’une part l’inventaire des inscriptions épigraphiques indonésiennes (IDENK, Wayan Jarrah Sastrawan) ainsi qu’une base de données sur les livres imprimés en Cochinchine (Cao Vy) ; d’autre part, une échappée vers l’Himalaya et l’archéologie  nous était offerte par Laurianne Bruneau et Ani Danielyan de la mission archéologique franco-indienne au Ladakh avec HiRADa (Himalayan Rock Art Database, base de données d’images de pétroglyphes associées à des données de géolocalisation et une indexation sur les supports et les motifs).

L’autre axe thématique fort était l’HTR (Handwritten text recognition, ou reconnaissance des écritures manuscrites) qui a fait des progrès très importants au cours des dernières années, tout d’abord sur des corpus médiévaux occidentaux, et plus récemment sur une grande variété de systèmes d’écriture, notamment asiatiques.

Nous avons eu un exposé détaillé de deux des principaux outils associés à des projets en cours, sur le plan des fonctionnalités comme de leur adaptation à différents systèmes d’écriture : eScriptorium (Peter Stokes : https://docasie.cnrs.fr/wp-content/uploads/2023/07/DocAsie_PStokes_eScriptorium.pdf]) et Calfa (Chahan Vidal-Gorène). Deux retours d’expériences avec chacun de ces outils ont été faits dans le cadre de deux projets CollEx développés autour de corpus chinois (fonds du Collège de France et de la Bibliothèque nationale de Strasbourg notamment) :

  • COREL ou Reconstitution de la législation de la Chine impériale tardive à partir de différents corpus (projet s’appuyant sur eScriptorium : Frédéric Constant, Maëva Nguyen et Colin Brisson)
  • CHI-KNOW-PO, la poésie dans l’économie des savoirs lettrés en Chine médiévale, projet en partenariat avec Calfa (Marie Bizais-Lillig).

Un troisième modèle nous a été présenté par Anne-Valérie Schweyer avec le projet ANR CHAMDOC et les travaux d’HTR réalisés sur les corpus chams des archives du Panduranga conservées à la Société asiatique.

À la marge de ces thématiques techniques, la communication d’Olivier Bialais réhabilitait l’action du sinologue et coréanologue Maurice Courant au sein de l’Institut franco-chinois de Lyon à la lumière des archives conservées à la bibliothèque municipale.

Ces journées ont été également l’occasion d’une table ronde sur la coordination des politiques documentaires : problématiques des acquisitions de ressources numériques coûteuses à l’heure de la diminution des crédits (BULAC) ; répartition thématique et linguistique entre les différents centres de documentation à vocation nationale, les centres à Paris mais aussi la déconcentration de la documentation en région. Outre les multiples échanges informels qui ont fleuri lors des repas ou des visites des différents sites du Collège de France, les participants se sont exprimés notamment par les « tours de table » sur l’actualité des différents centres du réseau et l’évocation des pistes à explorer pour les prochaines journées d’études qui se tiendront à Bordeaux en 2024.

Les supports des communications seront prochainement mis en ligne sur le site du réseau : https://docasie.cnrs.fr/docasie-2023/.

Outre la mobilisation des équipes des bibliothèques du pôle Mondes asiatiques, des équipes d’accueil des sites Cardinal Lemoine et Marcelin Berthelot et du comité de pilotage de DocAsie, l’organisation de ces journées 2023 a été permise par le soutien des professeurs du pôle Mondes asiatiques, de la Direction des bibliothèques, archives et collections du Collège de France, du CNRS via l’UAR 2409 (Centre de documentation de l’Institut des civilisations du Collège de France) dirigé par le professeur Dominique Charpin, et celui du GIS Asie.

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Caroline Riberaigua (28 août 2023). DocAsie au Collège de France (21-23 juin 2023). Colligere. Consulté le 25 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/bdek


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 15/09/2023

    […] [Billet] Résultats d’une enquête sur les pratiques numériques et les besoins de formation des chercheurs en études aréales […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search