Exposition « Mésha et la Bible. Quand une pierre raconte l’Histoire » (15 septembre-19 octobre 2018)

À l’occasion des Journées européennes du Patrimoine, le Collège de France ouvre ses portes et vous propose, avec la participation exceptionnelle du Louvre, une exposition autour de la stèle de Mésha. Découverte en 1868, cette pierre gravée du IXe siècle avant notre ère porte la première mention du dieu d’Israël hors de la Bible, et relate sous un angle différent des événements présents dans les Écritures. Détruite peu après sa découverte, la stèle put être reconstituée grâce à l’estampage qu’avait fait réaliser Charles Clermont-Ganneau. Ce dernier fut plus tard élu professeur à la chaire d’épigraphie et antiquités sémitiques (1890-1923).

La stèle sera accompagnée d’objets et de documents issus des collections du musée du Louvre, du musée Bible et Terre Sainte (Institut Catholique de Paris), de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, du Service historique de la Défense et de la Société française d’histoire du protestantisme. Le musée national du Liban et la direction générale des antiquités de Beyrouth ont également prêté une inscription lapidaire exceptionnelle relative au roi de Byblos Shipitbaal, présentée pour la première fois hors du pays.

À partir du samedi 15 septembre 2018, de 10 à 18h.

Découvrez le programme en cliquant sur l’image

Pour citer cet article : Christophe Labaune, "Exposition « Mésha et la Bible. Quand une pierre raconte l’Histoire » (15 septembre-19 octobre 2018)," in Colligere, 12/09/2018, https://archibibscdf.hypotheses.org/1434. Consulté le 18/11/2018.

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.