Archives scientifiques des Professeurs XIXe-XXe – fonds revenus de l’IMEC en 2013 : quatrième partie

Papiers pédagogiques, papiers scientifiques, papiers privés

Les fonds les plus complets recèlent abondance de notes de travail, préparatoires au cours et aux publications, selon des degrés d’imbrication variable. Les chercheurs trouveront là de quoi étudier la genèse réciproque de l’écriture pédagogique et de l’écriture scientifique : traces de la mise à l’oral d’un manuscrit en vue d’un cours, témoignages des exploitations successives d’un même matériau – un cours pour écrire un livre ou un chapitre d’ouvrage pour nourrir un cours –, divers outils de travail à l’amont de l’élaboration qui sont le plus souvent textuels mais n’excluent pas des schémas, cartes, croquis d’expérience, tableaux, etc. selon les disciplines enseignées.

Aux sources exclusivement scientifiques et pédagogiques, notes de recherche et notes de cours, fiches articulées de bibliographie, états successifs de l’écriture savante, manuscrits et dactylographiés, s’ajoutent parfois des éléments plus personnels, privés, voire intimes, tels que les carnets conservés dans les fonds Jean Pommier déjà évoqué ou dans les archives de Louis Lavelle, dont on sait qu’il rédigea sa thèse principale, La Dialectique du monde sensible, sur des carnets de fortune achetés à la cantine du camp de Giessen où il fut retenu prisonnier de 1916 à 1919. Bien souvent, le petit carnet, maniable et portatif, pouvant être sollicité au jour le jour et en toute occasion, se trouve ainsi recueillir des pensées fugitives, d’autres plus élaborées – Lavelle se souvient qu’il n’écrivait qu’une fois la phrase entièrement bâtie et solide en tête, en tout cas pour sa thèse. On y trouve aussi, pêle-mêle, des indications plus triviales, des notations du quotidien, ou encore des opinions et commentaires politiques, sur le vif.

Elles-mêmes partagées entre monde professionnel et sphère privée, sans que la frontière soit toujours bien nette, les correspondances sont fréquentes dans ces fonds, abondantes pour certaines, qu’elles soient classées plus systématiquement par scripteur ou conservées au cœur des autres sources, à proximité thématique des matières travaillées et enseignées. Ces échanges épistolaires, où l’amitié s’invite parfois entre collègues, ou bien entre maître et disciple, aident à reconstituer ou confirmer des réseaux intellectuels et scientifiques plus ou moins connus. Tandis que certains, plus formels, matérialisent des conventions scientifiques répandues (mots accompagnant l’envoi de tiré-à-part, remerciements en retour et hommages divers suite aux publications, félicitations, invitations et leurs réponses, etc.), d’autres prennent des tours plus inattendus : ainsi les missives d’un érudit local, le conservateur des Archives du Gers, adressées sur divers sujets au Professeur honoraire Dumézil, au cours de l’année 1974, aussi bien pour recueillir l’avis et les réponses du savant sur des questions pointues, que pour lui offrir des éléments, avec toute l’humilité et la révérence requises. Les Professeurs d’aujourd’hui sont-ils destinataires de ce genre de lettres ? Ose-t-on encore, du côté des amateurs de science, plus ou moins éloignés du « centre », de la capitale comme de l’élite scientifique,  ouvrir et solliciter ce type de conversation scientifique, dans la pleine conscience de l’inégalité des rapports mais dans la conviction que la passion de la recherche, ou pour un même objet d’études, crée les conditions d’un échange possible et agréé ?

Pour citer cet article : Laure Léveillé, "Archives scientifiques des Professeurs XIXe-XXe – fonds revenus de l’IMEC en 2013 : quatrième partie," in Colligere, 15/07/2017, http://archibibscdf.hypotheses.org/550. Consulté le 16/12/2017.

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *